a
If you have general questions about how we work or what we can do for you, contact:
call us 1-647-995-4289
info@genderatwork.org
instagram
follow us

Inequalities in a Family

by Diarra Oury Diallo Bâ, Senegal

Original version in French below

 

In Pular society (Peul) decisions generally come from older people.  Younger people only carry them out. In my family in particular, my father was the only decision maker, even when choosing what to study at university.   Furthermore, when it comes to investing in schooling, the men are always favoured. The women are left out. He made us understand that we would always be taken care of by our husbands.  However, after the second GAL workshop, I gathered up my courage to discuss gender justice with my father, to let us make choices about questions that concern us directly. But also to discuss the differential treatment he maintained in covering the costs of schooling for his children. 

At the beginning, my father was not flexible in the discussion, but after several tries, we ended up having a long conversation about gender justice.  After this debate, he ended up understanding the inequality that reigns within the family and he began to change his way of looking at things. Today, he is paying for the professional training of my little sister, and furthermore, he is now taking into consideration our opinion if there are decisions to be made in the family.

 

 

 

Les inégalités au sein d’une famille

par Diarra Oury Diallo Bâ, Senegal

English version above

 

Dans la société pular (peul) en général les décisions émanaient des personnes âgées, les cadets ne faisaient qu’exécuter. Dans la mienne en particulier toutes les décisions revenaient à mon père même sur le choix des filières à suivre à l’université.  En plus de cela, s’il s’agit d’investissement sur la scolarisation c’est toujours les hommes qui sont favorisés, les femmes sont laissées en rade. Il nous faisait comprendre que nous serons toujours entretenues par nos maris. Cependant, après le deuxième atelier du GAL, j’ai pris mon courage de discuter avec mon père sur la justice de genre.  De nous laisser faire les choix sur les questions qui nous concernent directement. Mais aussi discuter du traitement différencié qu’il entretenait dans la prise en charge de la scolarité de ses enfants.  

Au début, il (mon père) n’était pas flexible à la discussion, mais après plusieurs tentatives on a fini par tenir une longue conversation sur la justice de genre.  Après ce débat, il a fini par comprendre l’inégalité qui régnait au sein de la famille et il a commencé à changer sa manière de voir les choses. Aujourd’hui il est en train de payer une formation professionnelle à notre petite sœur, en plus de cela, il prend en compte maintenant notre avis s’il y a des décisions à prendre au sein de la famille. 

by admin
Author

Diarra Oury Diallo Bâ

Title

Les inégalités au sein d’une famille Inequalities in a family

Date

November 16, 2019